Cymbalism
by Michel Lambert

Cymbalism
Galerie Luz

20 novembre au 16 decembre 2006
12h00 à 17h00 du mercredi au samedi

Vernissage : mercredi le 29 novembre, 16h00-19h00

GALERIE I

372, Ste-Catherine Ouest, suite 418, Montréal (Qc) H3B 1A2 Tél : 514-908-2880


Artist Statement

Je cherchais une façon de réunir sons et images en un. Pour ce faire j’ai inventé le projet des doubles duos. Je devais rencontrer cinq maîtres, la fois musiciens et artistes en arts visuels et leur proposer un duo dans chaque discipline. J’ai trouvé la réponse mes questions lors de ma rencontre avec l’un de mes invités, John Heward. Il me présentait une oeuvre marquée de points, résultant du mouvement et de la frappe de baguettes de tambours utilisées par le peintre - batteur. Pour unifier l’art et la musique, il s’agit de mélanger les mati res. Pour mon travail, j’utilise une cymbale pour fond. Sur du papier de riz, je frotte avec du plomb, de la craie, du charbon, de l’encre de chine. Je voulais que le matériau parle et rév le ses secrets. Je voulais tre impliqué de façon gestuelle rapide, dans un mouvement semblable celui que j’utilise en musique pour produire des sons. Pas de retouche possible, ni de deuxi me chance, comme en improvisation, l’énergie de l’action et de l’instinct, dirige et domine.

In my quest to unify sound and image as one I created the double duets project: meetings with five different guests, all musicians/ visual artists.  I  met with John Heward who showed me one of his pieces, a print comprised of the marks of drumsticks’ strokes created by the drummer/painter. The answer to my questions was in the mixing of  materials. Using a cymbal, I started creating prints by pressing, scratching, rubbing rice paper on top of it. I use chalk, charcoal, lead, Chinese ink. I was searching for a process where the materials would reveal some substance and my involvement in the action would be sharp and quick, in a manner similar to the one of producing sounds. No second chance, no reworking, like in improvising, the energies of instinct and motion take the lead.